Les Trois Royaumes

Incarnez un personnage durant l'époque des Trois Royaumes de Chine.Quelle voie choisirez vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le héros du Chaos : Cao Cao

Aller en bas 
AuteurMessage
Cao Cao

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 21
Localisation : Banlieue de Paris

MessageSujet: Le héros du Chaos : Cao Cao   Lun 2 Mai - 21:17

Nom: Cao
Prénom: Cao
Surnom(Facultatif): Le héros du Chaos, Mengde, Double Cao, Dieu ( stop humour dans cette présentation aprés ;) )
Sexe: Fé... MASCULIN !
Âge:29 ans
Clan: Wei

Description Physique (5 lignes minimum): Une chose est sûr, ce n'est pas par sa taille que le seigneur Cao Cao impose le respect. Pourtant celui-ci possède un charisme fort, voir froid et inquiétant. La détermination qui brûle au creux de ses iris sombres suffit à elles seules à forcer le respect et l'obéissance. Le profil plutôt élancé, les épaules robustes, Cao Cao demeure un guerrier habile et intelligent. S'il n'est pas le meilleur au combat, on peut malgré tout le compter parmi les guerriers les plus redoutés, principalement quand sa malice se mêle à ses talents physiques. Entrainé et endurent, on peut dire du seigneur Cao Cao qu'il entretient un corpulence légère et musclé faisant de lui un homme plein de charme. Le visage affiné, les pommettes élevées soutiennent son regard sombre et inquisiteur. Ses yeux d'un brun profond et pénétrant sont surmonté d'épais et haut sourcil accentuant un peu plus la duretés de son regard. Une longue moustache vient surligner ses lèvres finement tracées. Il arbore une longue barbiche qui lui atteint le haut du torse. Du côté vestimentaire, Cao Cao ne s'affiche que rarement sans ses belles drapures et son armure royale s'il le faut, appréciant les couleurs chatoyantes mêlées à de plus obscur, mauve, pourpre et or.

Description Mentale (5 lignes minimum): Les flammes froides de son ambition semblent dévorer avec envie chaque chose, chaque personne. Cao Cao est entouré d'un charisme noble et droit, pourtant souvent désigné comme ministre félon. Tout du moins fut-ce dit car tout individu ayant la prétention de pouvoir tenir publiquement une opinion dégradante à son égard ne sont plus tellement à pouvoir la partager dès à présent. En effet, Cao Cao n'a que peu de scrupule et estime que rien n'y personne ne peut oser se lever devant lui. Cruel au combat, fin stratège, manipulateur intelligent, le dirigeant Wei prouva plus d'une fois ses talents, faisant de lui un puissant et redoutable adversaire. Cao Cao sait utiliser cette force, il a une entière confiance en lui et aimerait être aussi confiant en ses officiers. Mais comme il s'exclama plus d'une fois "Mieux vaut trahir qu'être trahi". Si Cao Cao est un commandant strict, organisé et orgueilleux, il est aussi sensible au plaisir de la vie tel que la chasse, la méditation, la poésie et la beauté des femmes. En effet, on ne peut pas dire de Cao Cao que la fidélité soit partie intégrante de sa personne, bien au contraire. Il aime s'entourer de concubines, de femmes objets soumises à son plaisir personnel. S'il a peu de respect pour celles-ci, il n'ai pas irrespectueux envers les femmes d'un autre rang, les nobles et les guerrières. Il apprécie les jeune femme rebelle mais dans une certaine limite. Il ne faudrait pas que celles-ci fassent la bêtise de lui manquer de respect. En effet, si le commandant peut faire preuve d'un sang-froid cruel sur le champ de bataille, n'oublions pas qu'il est aussi sujet à de violente colère et n'hésitera pas à la déverser sur le premier bouc émissaire à sa portée. Cependant, si Cao Cao ne semble avoir aucun scrupule à l'égard de ses ennemis, il sait faire preuve de respect face à un adversaire redoutable, bien que cela ne lui plaise pas.

Histoire (5 lignes minimum):
La foudre s'abattit sur la capitale Chinoise, zébrant le ciel noir de la nuit tel la trace d'une lame dans la chair blessée. La femme hurla de douleur, essoufflée et souffrante. Autour d'elle deux autres femmes venues l'aider, lui couvrant le front d'un tissus imbibé d'eau fraîche. Le temps semblait avancer au caprice de l'orage, ralentit et violent. Les heures défilèrent, douloureusement, mais enfin s'achevèrent. Tombant épuisée sur les riches drapés de son lit, la nouvelle mère entendit alors les premiers cris de son enfant.

_C'est un garçon madame, s'exclama l'une des sage-femmes en lavant l'enfant hurlant dans l'eau chaude d'une bassine de cuir.


Cao Song pénétra alors dans la pièce. Les cris de son épouse avait laissé place à ce de son nouveau fils. Embrassant sa femme sur le front, il se pencha vers le nouveau né que l'une des femmes lui tendit avec empressement.

_Mon fils, ma chair, mon sang. Cet enfant portera le nom de Cao.
Ainsi naquit celui qu'on nomma Cao Cao.

Ministre impérial et général en chef, Cao Song était un homme de grande réputation et plutôt apprécié par ses homologues. Longeant le bâtiment principal, Cao Song observait l'entrainement quotidien des troupes du palais s'effectuer en contrebas. Le bruit claquant des lances et des boucliers s'élevait dans toute la cours résonnante. Rejoint pas un second officier, la conversation s'engagea entre les deux hommes. Discutant politique, puis rumeur, le nouveau venu porta alors la conversation sur le très réputé Cao Cao.

_Votre fils a encore passé sa nuit à festoyer. Il a fait venir dans l'une des suites du palais plusieurs amis dont le fils Yuan Shao, des concubines et je ne sais quelles boissons et autres hors d'œuvres. Si vous aviez vu cette débauche ! Nombreux seigneurs se plaignent de son comportement qu'ils jugent dégradant...

_Les Seigneurs sont très heureux d'alimenter leurs vaseuse discutions avec les déboires de mon fils ! Mais Cao Cao est moins idiot qu'ils s'amusent à dire, et ils le constateront par eux-même.


Et Cao Song mis fin la conversation. Il estimait ne pas à avoir à prêter l'oreille à ces paroles. Il connaissait parfaitement les capacités de son fils et était confiant en son avenir. Pourtant, suite à cette conversation, Cao Song s'empressa d'aller retrouver discrètement Cao Cao dans l'appartement indiqué. Lorsque qu'il pénétra la pièce chargée d'odeur de chair, de sueur et épicé de plats et boissons abandonnés au fil de la soirée selon le bon vouloir des invités. Quelques personnes dormaient encore en cette matinée bien avancée et au milieu de tout cela, Cao Song chercha son fils. Il ne tarda pas à le trouver allongé sur un lit, aux bras de plusieurs concubines mêlés au fins drapés.

_Mon père comment vas-tu ce matin ? s'exclama Cao Cao, éveillé par l'approche de Cao Song. Ce dernier pu lire l'amusement dans le regard de son fils, au vue de la situation plutôt cocasse.

_Je venais juger des rumeurs portée par ton oncle ce matin.

_Père, vous savez bien que je n'ai plus son affection, je suis sûr qu'il se ferait un plaisir de dégrader la vérité...

_Oui, depuis qu'il t'as accusé l'avoir trompé. Je t'imagine suffisamment malin pour que ce soit vrai mais je ne porterais pas de jugement... Ou est Yuan Shao ?


Se débarrassant sans tendresse des concubines pendues à son cou, Cao Cao se releva sans pudeur et commença à se rhabiller.

_Oh il a du s'effondrer ivre dans un coin, aux côtés d'une joyeuse coquine répondu le jeune adolescent.


Soupirant, Cao Song incita son fils à calmer ses ardeurs, au moins pour un temps, sachant pertinemment que ce serait peine perdue. Au moins, les jours suivant, profitant du début de l'été, Cao Cao put rentrer en domicile familiale avec son ami Yuan Shao, loin de la cours impériales et ses discutions vaseuses. Les deux compères s'adonnèrent principalement à la chasse tout en continuant leurs petites festivités. A l'approche de l'hiver, le fils de Cao Song repartit pour la capitale. C'est alors que Cao Cao rencontra Qiao Xuan. Assis dans les jardins du palais, Cao Cao était occupé au jeu de Go avec quelques compagnons de jeu. Un jeu de stratégie avancée dans lequel Cao Cao brillait. C'est en observant l'adolescent que Qiao Xuan compris à quel point le fils de Cao Song possédait de grande capacité de stratège et s'intéressa à son cas. Qiao Xuan s'approcha de l'adolescent installé devant le plateau et s'assit face à lui.

_ Puis-je me joindre à vous ? demanda-t-il

_Je vous en prie Seigneur Qiao.


Les deux hommes entamèrent donc une partie longue, fastidieuse où tout deux redoublèrent de malice pour vaincre l'autre. Les captures de libertés se multiplièrent, tour après tour.

_Vous avez eu tort de jouer de la sorte, Seigneur Qiao. Cette stratégie est bonne mais dépassée.

_Les stratégies ne sont dépassées que si l'on n'oublie comment s'en servir.

_Vous avez certainement raison... Cependant, vous ne pouvez dès à présent plus gagner.


Qiao Xuan observa le plateau avant d'éclater de rire. La partie touchait à sa fin et l'excellent officier qu'il était venait d'être battu par un adolescent débauché. Cependant, le Seigneur Qiao ne prêtait guère oreille aux rumeurs, bien au contraire, il préférait juger les gens par lui-même. Et Cao Cao semblait l'avoir convaincu. En peu de temps il avait grimpé dans l'estime du Seigneur Qiao.

_Écoute mon garçon, commença Qiao Xuan, je donne une réception ce soir, dans mes appartement, je serais heureux de t'y voir au côté de ton père.

_Ce sera avec plaisir, mon Seigneur répondit Cao Cao en le saluant avec respect.


Et Qiao Xuan s'éloigna, laissant seul l'adolescent devant son plateau de Go sous les arbres fleuris du jardin.

Les festivités étaient commencé depuis plus d'une heure lorsque Cao Song et son fils arrivèrent sur invitation de Qiao Xuan. Richement habillé, tout deux distingués, ils furent chaleureusement accueillis par leur hôte et les discutions commencèrent de toute part. Le salon était vaste et témoignait autant de la richesse que de l'orgueil de la famille Qiao. Le parfum des mets délicats du buffet enveloppait la pièce d'un fumet épicé et chaud, éveillant chez les invités l'appétit sensuel et gourmand. La musique enivrait tout le monde de sa douce mélodie. Se désintéressant lentement des conversations, Cao Cao observa silencieusement la foule. Il observa l'une des musiciennes jouer avec une grâce envoutante et charnelle. Peu à peu, il commença à ignorer totalement la discutions entre Qiao Xuan et son père, concentrant son esprit sur la charmante jeune femme aux doigts agiles.

_Monseigneur ?


Surpris par la douceur de la voix, Cao Cao sursauta légèrement et se retourna vers le minois délicieux d'une magnifique demoiselle aux yeux de chatte et au cheveux noirs de jais. Elle lui tendit une tasse de thé en lui souriant.

_Je suis Xiao Qiao, fille de Qiao Xuan. C'est ma soeur, Da Qiao que vous observiez jouer. C'est une merveilleuse musicienne.

_ Cao Cao, fils du Seigneur Cao Song, je suis enchanté de vous connaitre.


Il saisit délicatement la tasse de thé en la remerciant et but une gorgée. Il reprit alors :

_ Ce thé est exquis... Il ajouta avec un sourire en coin. Vous n'avez en tout cas, rien à envier à votre charmante soeur.


Et tout deux discutèrent de longs moments de choses diverses et variées. Cao Cao n'était pas de nature romantique particulièrement, pourtant, il sentait en lui l'envie d'une relation différente de ce qu'il put connaître auprès de jeunes femmes de petites vertus, entre autre. Beaucoup de femmes nobles étaient sottes ou particulièrement désagréables au regard. Xiao Qiao venait de lui prouver que l'on pouvait être aussi séduisante que passionnante. Peu de temps après, les deux furent rejoint par le père Qiao.

_Je vois que vous avez fait la connaissance de ma fille, lança Qiao Xuan avec entrain, saisissant Xiao Qiao par les épaules. Le fils Cao acquiesça en souriant. Suivez moi, reprit le père, j'aimerais vous présenter à plusieurs amis.


Le suivant avec regret, délaissant Xiao Qiao, Cao Cao le suivit jusqu'à un groupe d'officier. Qiao Xuan fit alors l'éloge de l'adolescent à ses compères, des officiers et autres nobles de haut rang. La soirée suivit son cours et Cao Cao joua de son charisme et de son art du langage pour captiver habilement l'attention. C'est ainsi que l'adolescent attira l'attention de Xu Shao Zijiang, personne très influente dans le royaume. L'homme pris à part Cao Cao pour discuter et apprendre à mieux connaître cet adolescent à la réputation de débaucher et qui semblait cacher des talents. Suite à cette grande soirée, Cao Cao entra dans le cercle intime de Xu Zijiang et commença à se faire plus connaître par la cour comme un homme brillant.

Cao Cao a tout juste vingt ans lorsqu'il reçoit en magistrature un district de la capitale. Son passé de débauché fut finalement balayé par son aisance au dialogue et son charisme intelligent et redoutable. Et le jeune homme se révéla dans son nouveau rôle aussi intransigeant que cruel. Le non respect du couvre-feu entrainait, à son ordre, l'exécution par le fouet, une mort douloureuse et lente. Et le statut social importait peu pour le jeune magistrat. C'est ainsi qu'il s'attira les foudres de certains habitants importants qui appuyèrent sa mutation. C'est ainsi que Cao Cao fut envoyé dans un district loin de la capitale. C'est durant cette période que le jeune magistrat correspondit avec l'empereur Han par des mémoires et autres lettres sur des sujets tels que la politique. Éclata alors la révolte des Turbans Jaunes. Cao Cao est promu et devient commandant de cavalerie qu'il mène avec succès contre l'insurrection. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, la révolte fut balayée. Le fils de Cao Song obtint la reddition de plus de 300 000 hommes qu'il intégra par la suite dans son armée.

Après quelques temps a exercé, Cao Cao rendit sa magistrature, refusant une promotion pour rentrer au domaine familiale et consacrer son temps à l'étude de nombreux ouvrages et textes anciens, ainsi qu'à la poésie. Il profita de son temps pour améliorer ses techniques de combat à l'épée et à l'arc, notamment à la chasse. Continuant à entretenir ses relations à la cours, il reçu un jour, Xu Zijiang dans son domaine. Tout deux installés sur une terrasse pour déjeuner, la discutions allait de bon temps.

_ Quelle sorte de personne suis-je ? demanda Cao Cao à son invité.

_Encore cette éternelle question...

_Pourquoi me cachez-vous la réponse ?


Xu Zijiang soupira. Voilà plusieurs fois que le jeune homme lui demandait cela. Xu Zijiang était réputé pour cerner la personnalité des gens et toute la cours impérial appréciait ce qu'on appelait ses dons de devin. Finalement, il céda à sa question :

_ En temps de paix, tu serais un ministre capable, en temps chaotiques tu serais un héros félon.


Le silence s'installa entre les deux hommes. Cao Cao le rompit en riant à gorge déployée.

_J'ignore si tu es aussi brillant devin que tous racontent mais ton opinion me plait, s'exclama Cao Cao.


Et depuis cette conversation, Cao Cao hérita de Xu Zijiang le surnom de "Héros du Chaos".
Quelques temps passèrent et l'empereur Han mourut. Ce fut le début d'un profond chaos politique. C'est alors qu'entre en scène de seigneur Dong Zhuo qui s'amuse alors à manipuler la succession de l'empereur en choisissant le meilleur pantin pour porter la couronne. Dong Zhuo invita alors Cao Cao à sa rencontre, avec pour but de faire de lui son allié et profiter de ses talents de stratège. Marchant dans le jardin du palais, la conversation se désagrégea vite.

_Ne sois pas si hésitant, Cao Cao. Combinons nos talents pour diriger l'empire. Je te propose le poste de colonel de la cavalerie vaillante.

_Je te le dis et répète, Dong Zhuo, cela ne m'intéresse pas. Ton projet ne tient pas debout et je ne tomberais pas avec toi.

_Tu es fou, personne n'aura l'audace de s'opposer, je ne crains personne !

_Tu as tort Dong Zhuo de croire cela. Ton entreprise est voué à l'echec !


Cao Cao ne resta pas plus longtemps auprès de Dong Zhuo. Le soir même, le fils de Cao Song chevaucha son destrier afin de retourner chez lui rapidement. Il eut bien fait, Dong Zhuo bien décidé à le supprimer définitivement. Un mandat d'arrêt fut alors lancé contre Cao Cao qui dut alors faire preuve de discrétion pour retrouver son domaine. Il fut malgré tout arrêté à son passage à Zhongmou, arrêté par des gardes suspicieux. Finalement, le magistrat du district le reconnu et le fit libérer, désireux de se révolter contre Dong Zhuo.

_Je ferais payer cet affront à ce porc ! s'exclama Cao Cao à sa libération

_ Comment allez vous vous vous y prendre, Seigneur Cao, Dong Zhuo profite de l'armée impériale, elle est vaste et puissante.

_Je réunirais des hommes, des soldats, je monterais ma propre armée, quelqu'en soit le prix !


Et le prix, Cao Cao dut le mettre en vendant la majorité de ses biens ainsi que le domaine familiale. Il associa avec Xiahou Dun et Xiahou Yuan, ses cousins et tout deux menèrent la maigre armée. Tout deux recrutèrent d'autres soldats allié à la coalition, la lutte contre Dong Zhuo commença. Les dissension multiplient au sein de celle-ci, trop de tension entre certaines personnes comme Yuan Shu et Cao Cao. Les batailles s'enchainèrent malgré les discordes. Menant ses hommes, Cao Cao fait preuve de stratégies élaborées le révèle en leader de grand talent. Il parvint à capturer plusieurs généraux importants par simple malice. Finalement, Dong Zhuo fut assassiné par ses propres officiers. Sa chute marqua la séparation de l'empire en plusieurs Royaume, Cao Cao s'imposa à la tête des Wei.Il dirige le pays d'une main de fer, mettant à profit ses plus noires ambitions

Arme(s): Longue Epée , Dague au sept étoiles, Lance, Arc

Code (Dans le règlement): Azerty

PS : Pas écrit que par moi Merci à un autre Cao Cao :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jeuxvideo.com/forums/0-25083-0-1-0-1-0-dynasty-warrio
Han Xin
Le Jeune Archer
Le Jeune Archer
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 01/05/2011

MessageSujet: Re: Le héros du Chaos : Cao Cao   Mar 3 Mai - 10:51

Fiche Validé!
Bon RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le héros du Chaos : Cao Cao
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Trois Royaumes :: Plongez dans l'histoire.... :: Fiches validés-
Sauter vers: