Les Trois Royaumes

Incarnez un personnage durant l'époque des Trois Royaumes de Chine.Quelle voie choisirez vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement des forces alliés

Aller en bas 
AuteurMessage
Guan Xing
Le Dragon Fier
Le Dragon Fier
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Campement des forces alliés   Mer 23 Mar - 20:41

Loin des tumultes de la vallées des autels, de ses morts, ses blessés et ses bruits infernaux, le campement d’arrière garde des forces alliés prenait place dansun village récemment reconquis.Les corps des turbans jaunes avaient étés traînés hors de la ville, tandis qu'on enterrait solennellement les morts alliés.
Les paysans, pour la plupart reconnaissants aux alliés de les avoir libérés de la vague jaune, aidaient les forces alliés à monter le campement.Au bout d'une demi-heure, une dizaine de tentes furent montés.Et déjà les premiers blessés arrivaient.

Le va-et-vient des brancardiers amenant des blessés animait le petit village normalement calme.La plupart des victimes arrivaient mortes dans le campement, si bien que la tente qui servait de morgue fut bientôt pleine.On décida d'entreposer les morts dans un batîment, un ancien hangar, que les paysans leur proposa.

Mais pour ceux qui arrivaient encore en vie, ils était pris en charge par l'infirmerie de campagne.Les infirmiers et docteurs furent vite débordés devant tant d'arrivée.

Guan Xing était dans un piteux état.Il se réveilla, secoué par les remus du voyage.Deux soldats le portait et trottinaient.La douleur de son ventre le déchirait.Et il découvrit bien vite qu'il n'avait pas pris qu'une seule flèche: en tout, trois.Une dans son épaule gauche, l'autre l'avait juste entailler le flanc droit avant de partir au loin.Les soldats lui avaient mis à la va-vite un bandage serré très fort pour empêcher une hémorragie.Ils avaient cassé les flèches, permettant ainsi le transport.
Son armure était recouverte de sang.Sa vue se troublait par moment.Mais il souffrait encore plus mentalement: il s'était fait battre par de vulgaire rebelles.Il aurait dût prévoir le coup des archers! Maintenant, il ferait très sûrement honte à son père.Il était aussi en colère contre lui même.Il n'avait rien pus faire...

On l’amena dans un regroupement de tentes.Plusieurs soldats faisaient des allers entre les tentes.Des groupes entiers de fantassin se préparaient à partir au combat.D'autre revenaient du champs de bataille, blessés ou trop incomplet pour continuer.Plusieurs stratège des Hans étaient réunis devant le poste de commandement, bavardant autour d'une carte de la vallée.

Sa vision fut soudainement bloqué par une toile de tente.On venait de le faire entre dans ce qui semblait être l'infirmerie.
Des dizaines de soldats s'entassaient sur des lits de fortunes.La plupart avaient des blessures très grave.Quelques uns étaient même amputés d'un membres.Les gémissements des blessés résonnait dans la tente.Les infirmières, accompagnés de quelques docteurs, faisaient des allers-retours entre différents lits.


Les soldats qui le transportait interpella un docteur
"Monsieur, on à un officier!"

Le docteur s'approcha d'eux, et se pencha sur Guan Xing.Il enleva la courroie qui retenait l'armure et posa le plastron à terre.A demi-conscient, Guan Xing tenta de cacher une grimace de douleur.Cette dernière était insupportable.

"Deux perforations, dont une profonde.Posez le ici, il faut l'opérer pour enlever les têtes des flèches.Sans quoi il perdra la vie"
"A vos ordres"

Les soldats posèrent doucement Guan Xing sur le lit le plus proche.Le médecin vint avec plusieurs instrument qui donnèrent un haut de coeur à Guan Xing.
Le médecin lui enleva les deux têtes de flèches.La douleur fit plonger Guan dans l'inconscience.Quand il se réveilla,une heure après, toujours meurtris au ventre et à l'épaule, il constata que son ventre et son épaule gauche était entièrement recouvert de bandages, légèrement souillés par le sang.Il sentit une tension sur les blessures: Il avait été cousu.Toujours très faible, il leva tout de même la tête pour voir que le nombre de blessés augmentait.Maintenant, il n'y avait plus assez de lit.On posait les blessés à même le sol.Guan tenta de bouger, mais son ventre le rappela à l'ordre.Il laissa retomber ses bras sur le lit, attirant l'attention du médecin de tout à l'heure.


"Officier Guan ? Ménagez vous, vous venez juste d'être opéré"
"Merci, docteur"
"Je n'ai fait que mon boulot"
"Vous aurez besoin de tous les lits disponible, et je suis pour le moment sauf.Je peux changer d’endroit"
"Si vous bougez trop , vos blessures vont se rouvrir.J'apprécie le geste, mais restez ici"

Guan hocha la tête, pour lui dire qu'il avait compris.Le médecin s'éloigna pour se tourner vers un autre patient.
Par chance, Guan Xing se trouvait prés de l'entrée.Il voyait parfaitement ce qu'il se passait dans le camp.
Au moins, il ne s'ennuierait pas, et il avait une bonne occasion pour pas sombrer dans la mélancolie à l'idée de sa défaite.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestroisroyaumes.forumactif.fr
Zhao Yun
Le Jeune Dragon
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 26/02/2011
Localisation : Chine

MessageSujet: Re: Campement des forces alliés   Lun 2 Mai - 20:43

Zhao Yun le savait. Il l'avait sous-estimé. Cette officier des Turbans Jaunes était bien meilleur qu'un soldat banal. Voilà qu'il était blessé maintenant. C'était bien sa veine....

Il sentait le galop rapide de sa monture conduit par le capitaine de son unité....Il sentait aussi que ses cavaliers, si fières et si puissants, étaient maintenant paniqués à la vue de leur maître, un si bon soldat, entaillé par la lame de Huang Shao, officier des Turbans Jaunes. Ils ne prononçaient aucun mots, mais le jeune officier le voyait au teint de leurs peaux...

" Ling Jin, mon fidèle capitaine, y a t-il eu des pertes ? "

Le capitaine ne répondit pas tout de suite, se concentrant sur le chemin de sable qu'il devait parcourir pour emmener le plus rapidement son Seigneur, l'homme auquel il témoignait tant de respect.

" Mon Seigneur, vous ne devriez pas... "

Zhao Yun lui coupa la parole net.

" Combien ? "

" Eh bien, sur la centaine que nous étions, 40 de nos hommes sont portés disparus. Ils ont couverts notre fuite. "

Le jeune capitaine vit que son officier était mal à l'aise.

" Cependant, ils n'ont surement pas étés tués. Les Turbans Jaunes ont beaucoup de problèmes sur le champ de bataille. Notamment sur le front Centrale. De plus, les forces alliés vont bientôt recevoir des renforts. Un officier de Dong Zhuo nommé Zhang Liao arrive avec quelques centaines de troupes. "

Le jeune Dragon reprit ses esprits et demanda d'autres nouvelles du front.

" Et est ce que les forces alliées subissent de fortes pertes ? "

" Mon Seigneur, l'officier Shu, Guan Xing a du se retirer du front Ouest. Ne vous inquiétez pas, il n'a rien de très grave. Il faut juste qu'il se repose. Le front Ouest va bientôt recevoir une vague de renfort. Des hommes ce sont engagés dans toute la Chine.Zao Fei fait des ravages sur le front Centrale, mais malheureusement, il n'a pas respecté les consignes du Seigneur Wu, Sun Ce. Les liens entre Shu et Wu sont moins solides qu'auparavant. Maintenant, reposez vous. "

" Bien, bien. " se dit Le Dragon de Chang Sa.

* Je me doutais que le front centrale allait avoir des problèmes. Mais là, Zao Fei met en péril notre alliance avec les hommes du Wu....Ce n'est pas bon....*

" Dégagez ! Dégagez ! Convoi spécial ! Zhao Yun et blessé ! " criait les cavaliers chevauchant au coté de ce " convoi ".

* Ah. Nous sommes enfin arrivés au camp de soin. Cette vilaine blessure va disparaître à coup sur. *

Les 60 cavaliers Shu mirent pieds à terre et aidèrent leur capitaine à emmener le Jeune Prodige dans la tente destinée aux officiers. Là, attendaient une dizaine de médecins, tous près à charcuter Zhao Yun.

Porté par une autre dizaine d'homme, Zhao Yun, allongé vit son camarade et ami Guan Xing attendre sur son lit.

* Le problème, c'est que je ne me souviens pas de grand chose....Comment lui expliquer ma blessure ? *

Les médecins le posèrent sur un lit vide, puis commencèrent à opérer.

" Messieurs, appliqués vous. Nous avons un des meilleurs officiers Shu entre nos mains. Tous d'abord, analysons la plaie. "

* C'est surement le chef. *

" C'est une plaie qui a été causée par une lance. Par chance, elle n'est pas profonde. Il suffira de recoudre et puis de posé un bandage. "

Ils firent tous un geste de la tête puis ils se mirent au travail.

Zhao Yun allait s'endormir. Sa dernière vision fut celle de son homologue Guan Xing, qui le regardait avec des yeux perçants, comme à son habitude.

* Ne t'inquiète pas....Je reviendrais *

Puis, il tomba dans un sommeil profond...Et là, il commençait à voir des fragments de scènes de son " combat " contre Huang Shao:

" Chien du Shu ! Ose me défier. Je suis beaucoup plus puissants que les officiers que tu as pu affronter auparavant ! " balança t-il à Zhao Yun, d'un ton puissant.

L'officier ennemis était très imposant. Assez grand avec une armure en or, il paraissait manier sa lance avec une grande dextérité. De plus, sa position révélait qu'il avait un rôle assez important dans l'armée rebelle. Il avait pour but de stopper tout ennemis qui franchirait la 1er base.

Sans penser à tout cela,Le jeune dragon descendit de sa monture, attrapa sa lance et se prépara à ouvrir le duel, qui s'annonçait comme une confirmation à son poste de Général. Il devait gagner. Pour le Shu ! "

* Et ensuite ? *

Il se vit foncer tête baissée sur Huang Shao, ne redoutant pas l'embuscade. Derrière lui, la centaine de soldat Shu fonçait telles des Dragons Enragés...Et puis....Ce fut le choc. Deux groupes d'ennemis de lanciers et d'épéistes sortir du carrefour qui menait à la seconde base. Zhao Yun était surpris. Il ne s'y attendait pas du tout de la part d'ennemis si peu entraînés....

Il se retourna pour voir si ces soldats étaient tombés, mais tous se battaient et échangeaient des coups avec l'adversaire plus nombreux.


* Mince ! Huang Shao ! *

A peine eut-il le temps de se retourner qu'il fut plaqué au sol par l'animal en or. Il s'échangeait des coups à mains nues, mais le Jeune Dragon eut le temps de se débattre, de se relever et de saisir son arme. Sans suit alors une série d'échange de coups où Zhao Yun avait largement l'avantage. Il allait le désarmer quand soudain....

" Maître derrière vous ! "

Il allait planter l'ennemis qui était dans son dos mais son coup se stoppa net...C'était un enfant. Il devait avoir 15 ans. L'officier Shu ne put se résoudre à l'abattre.


" Ne baisse jamais ta garde ! "

Huang Shao, officier des Turbans Jaunes planta sa longue lance dans le bras de Zhao Yun. Un cri retentit alors.

" Maître ! Maître ! Maître ! " .
..Ses soldats criaient son nom.

Le capitaine décida alors de prendre les rennes de son unité.

" Vite ! Mettez maître Zhao Yun sur son cheval et repliez vous ! Vite ! "

D'un seul bond, 2 hommes attrapèrent la lourde cuirasse de l'officier, le hissèrent sur son cheval, et montèrent sur leurs montures respectives.

" Eh ! Vous croyez que je vais vous laisser filer ? "

Huang Shao et ses hommes se mirent à courir après les chevaux et les hommes qui n'avaient pas pus les rejoindre à temps.


" Capitaine ! Fuyez avec notre maître ! Nous vous couvrons ! "

Les 40 hommes qui était à pieds se stoppèrent et se mirent à affronter les Turbans Jaunes, 6fois plus nombreux.

Ling Jin n'était pas fière de laisser des hommes derrière lui...Mais c'était la seule solution.

Zhao Yun, encore sous le choque de sa blessure, tomba dans le coma et ne put rien faire pour ses hommes...


-----------------------

" Maître ! Réveillez vous ! "

Le jeune homme ouvrit difficilement les yeux. C'était les médecins qui avaient finis leurs travaux.

" Voilà, ne forcez pas trop sur votre plaie, et restez dans cette tente. Nous devons opérer d'autres hommes. "

" Très bien, merci ". Zhao Yun était fatigué mais vit le regard de Guan Xing croisez le sien.

Il souffla et se prépara à tout lui raconter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guan Xing
Le Dragon Fier
Le Dragon Fier
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Campement des forces alliés   Mer 4 Mai - 18:03

Guan Xing passa les quelques heures qui suivirent à s'ennuyer sur son lit d’hôpital.Ses blessures, qui venaient juste d'être refermées, le faisait souffrir à chaque respiration. Après le choc de la blessure, vint le choc de la défaite.Il venait de perdre.Et bêtement.Il se sentit très honteux, presque indigne de siéger dans le cercle des officiers du Shu.Aucun autre officier n'avait été blessé jusqu'ici, et il était presque sûr qu'il serait le seul.Evidement, son pére ne lui dirais rien, mais Xing savait qu'il serais très déçu.

Être le fils du Dieu de la Guerre n'est jamais facile.Son père et son frère aîné , Guan Ping, lui faisait de l'ombre.Les gens demandait beaucoup de lui, même inconsciemment.Il se devait d'égaler, voir, si possible, de surpasser son père dans tout les domaines : guerre, diplomatie, arts,....
Fort heureusement , son père ne l'y encourageait pas.Il lui avait dit que chacun avait sa propre vie, et qu'il n'avais pas à subir son influence, à moins d'être volontaire.Mais Guan Xing aimait les défis, et maintenant, il en payait les pots cassés.

Il rumina des pensées sombres jusqu’à ce qu'une tête familliére passe en cheval : Ma Liang, l'éminent conseiller qui l'avait suivis à Luo Yang, avançait dans le camp, et semblait être à la recherche de quelqu'un.Son air inquiet fit deviner à Xing que c'était lui qu'il cherchait parmi les tentes dressés à la hâte pour accueillir les blessés.Xing leva la main pour se montrer, et il regretta aussitôt ce geste.La douleur lui en arracha un grondement.Il baissa sa main aussitôt.
Mais Ma Liang l'avait vu , et il se mit pied à terre, avant de venir le voir.


"Maître Guan, on m'a apprit que vous étiez blessé.Vous allez bien?"
"Ce n'est rien, Maître Ma.Je me suis montré imprudent.Je serais sur pied d'ici quelques jours"
"Vous êtes sûr d'aller bien?"
"Oui..Oui, bien sûr.Je suis sauf maintenant"
"..."

Un silence qui laissait entendre que Ma Liang avait compris pourquoi Xing tirait un tête d'enterrement.Il posa une main sur son épaule

"Maître Guan, on ne vous demande pas d'en faire autant que votre pére"
"Je viens de ridiculiser le nom des Guan, Maître Ma, voilà ce que j'ai fais.Je n'ai pas été vaincu en sauvant quelqu'un ou en perdant un duel.Je me suis fait avoir bêtement par des archers"
"Cessez de dire des sottises, Maître Guan.Vous n'avez pas à vous blâmer.On m'a tout raconté.Ce n'est pas votre faute si l'ennemi utilise des pièges de lâches"

Guan préféra garder le silence.Il était inconsolable.

"Votre père à apprit la nouvelle.Il est très inquiet et regrette de ne pouvoir venir ici"

Pour voir son regard de déception quand il viendrais à son chevet? Non merci.Ma Liang sembla deviner ses pensées.

"Maître Guan, je suis certainement, à part ses deux frères de sang, l'homme le plus proche de votre pére.Je jouais avec lui une partie de go pendant qu'il se faisait opérer.Je l'ai conseillé à maintes reprises.Je peut vous certifier sur mon honneur qu'il n'as pas honte de vous"

Guan hocha la tête , pour faire comprendre à Ma Liang qu'il avait compris.Ils gardèrent le silence quelques secondes puis Guan reprit:

"Mes hommes sont sans commandant.Vous devez prendre le commandement de mon groupe, ou du moins, ce qu'il en reste"

"Comptez sur moi, Maître Guan.Reposez vous bien"

"Merci.Bonne chance à vous"

Ma Liang s'inclina puis se dirigea vers son cheval, avant de partir vers le champ de bataille.Accompagné, bien entendu, d'une centaine d'hommes.
C'est alors que des chevaux arrivèrent à toute allure.


"Dégagez ! Dégagez ! Convoi spécial ! Zhao Yun est blessé !"

Guan Xing tourna vivement la tête, craignant avoir mal entendu le soldat, et observa les chevaux.Sur l'un d'eux, Guan Xing vit bien Zhao Yun, un de ses amis, en piteux état.Il ressentit d'abord de l’étonnement -c'était la dernière personne qu'il pensait voir blessé.Sa réputation n'était pas à refaire - , puis de la rage envers les Turbans jaunes.Ils avaient encore dût utiliser des moyens lâches pour parvenir à leur fin.Il croisa le regard de Zhao Yun.Ce dernier semblait honteux.Tout comme Guan Xing il y avait à peine dix minutes.

Zhao Yun fut transféré dans la même tente que lui, sur le lit d'a coté.Les médecins se mirent à l'opérer.Guan Xing, qui ne se sentait déjà pas bien, préféra ne pas regarder, afin d'éviter la nausée.Il attendit donc que les médecins firent leur boulot.

Une demi-heure aprés, un médecin réveilla Zhao Yun.Guan Xing se tourna - au prix de quelques souffrances - de façon à pouvoir regarder son ami.Leurs regards se croisérent, et Zhao Yun souffla, avant de raconter son histoire.

Guan Xing écouta attentivement.Ainsi donc, les Turbans Jaunes se servaient d'enfants de quinze ans sur les champs de batailles.Cette idée le révoltait.Et il en fit profiter tout le monde.Comme l'aurait fait son père.


"Maudits Turbans Jaunes! Utiliser des gamins pour nous affronter.Ils n'ont aucun honneur!"

Il se calma, constatant que son accès de colère attirait les regards.Il n'était pas le fils de Guan Yu pour rien.Il prit une voix plus calme.

"Vous n'avez pas à avoir honte, Maître Zhao.Ce n'est pas votre faute.Au contraire, en épargnant ce garçon, vous venez de montrer que vous étiez un vrai représentant de la vertu.Notre Seigneur serait fier de vous, j'en suis certains.Les Turbans jaunes n'aurait eu aucune honte à le tuer, si cet enfant était dans notre camp...Voilà ce qui fait la différence entre les esprits nobles et les brigands"

Alors Guan Xing se décida à raconter à son tour son histoire à Zhao Yun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestroisroyaumes.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement des forces alliés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement des forces alliés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Complet]L'axe et les alliés
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Devoir de Défense contre les Forces du Mal
» Cours n°1 : Introduction aux forces du Mal.
» Devenons alliées (Hermy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Trois Royaumes :: RP (Saison 1) :: Le reste de la Chine :: Xi Liang-
Sauter vers: