Les Trois Royaumes

Incarnez un personnage durant l'époque des Trois Royaumes de Chine.Quelle voie choisirez vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sun Ce, Le Petit Prince Hégémon

Aller en bas 
AuteurMessage
Sun Ce
Roi Huan de Chang Sha
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 26/02/2011
Age : 21
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Sun Ce, Le Petit Prince Hégémon   Sam 26 Fév - 19:58

Nom: Sun
Prénom: Ce
Surnom: Bôfu / Le Petit Conquérant / Le Petit Prince Hégémon / Sun Ts'ê
Sexe: Masculin
Âge:
Clan: Sun Wu
Prononciation : http://kongming.net/encyclopedia/pronunciation/sunce.wav
Famille :

Generation du Passé

Sun Tzu ( Ancetre ) , Yuan Shu ( beau grand-pere ) , Sun Jian ( pere ) , Lady Wu ( mere ) , Qiao Xuan ( Beau-Pere ) , Wu Jing , Sun Qiang , Sun Jing ( oncles ) , Wu Guotai ( tante )

Sa Generation

Sun Quan , Sun Yi , Sun Kuang ( frere ) , Sun Lang ( Demi-Frere ) , Sun Shao ( Frere " adoptif " ) , Sun Shang Xiang ( soeur ) , Xiao Qiao ( Belle-Soeur ) , Qiao Yu , Qiao Zai , Liu Bei ( Beau-Frere ) , Lady Xie , Lady Xu , Lady Bu , Lady Pan ( Belle-Soeur ) , Wu Fen , Wu Qi , Sun Gao , Sun Yu , Sun Jiao , Sun Huang , Sun Qian , Sun Ben , Sun Fu ( Cousin ) , Da Qiao ( Femme )

Generation Futur

Lady Sun ( Fille ) , Lu Xun ( Gendre ) , Sun Deng , Sun Lu , Sun He , Sun Ba , Sun Liang , Sun Fen , Sun Xiu , Sun Tai ( Neveux ) , Sun Luban , Sun Luyu ( Niéces )


Description Physique (5 lignes minimum): A des cheveux de tailles normales, à une cicatrice sur la lévre, des yeux noirs, il est plutôt grand, musclé et sait se faire repérer dans une foule, il à plusieurs tenues préférées :
- Tenue de Guerre 1 : Casque rouge et blanche recouvrant tout le visage, armure blanche avec les cotés en rouge, et des bottes blanche.
- Tenue de Guerre 2 : Casque noir sur les cheveux, armure jaune et cape et bottes Noir
- Tenue de Guerre Légére : Pas de casque, cache recouvrant le coeur en noir et armure en tissu bleu clair.
- Tenue de Trône : Robe en soie violette et un petit chapeau de noble noir
- Tenue de Politique : Chapeau de noble blanc, cape rouge, armure rouge avec des poils de betes du sud et une ceinture à dagues
Description Mentale (5 lignes minimum): Sun Ce sait se faire une réputation. Il est plutôt agressif ne refusant jamais un combat et les terminant au plus vite.
Mais il faut aussi savoir que malgré que Sun Ce soit un millitaire, il est trés fort en stratégie et sait gérer un pays.
Sun Ce à aussi comme réputation de se battre jusqu'a la derniére goutte et ne se rendra jamais, sans jamais passez à la défensive.
Histoire (10 lignes minimum): Généalogie et adolescence

Sun Ce naît vers 175. Il est le fils aîné de Sun Jian, que l’on disait descendre directement du stratège Sun Zi, l’auteur de L’Art de la guerre. Il est également le frère aîné de Sun Quan, qui sera le premier empereur du royaume de Wu.

Selon les Chroniques des investigations surnaturelles, lorsqu'elle était enceinte de lui, sa mère aurait fait le rêve que la Lune entrait en elle. Plus tard, lorsqu'elle fut enceinte de Sun Quan, elle rêva que le Soleil entrait en elle. Lorsqu'elle interrogea Sun Jian à ce sujet, celui-ci répondit : « La Lune et le Soleil sont les essences du Yin et du Yang et sont le signe d'un honneur suprême. Mes descendants prospéreront sûrement ! » Selon le Livre du Wu, sa grand-mère aurait fait un rêve équivalent lorsqu’elle était enceinte de Sun Jian.

En 189, l'empereur Lingdi meurt et une période de trouble apparaît au cours de laquelle Dong Zhuo prend le pouvoir. En 190 (1re année de Chuping), Sun Jian part rejoindre les autres chefs de guerre dans l’alliance contre Dong Zhuo et déménage sa famille dans la préfecture de Shu. Sun Ce fait là-bas la connaissance de Zhou Yu qui avait le même âge que lui et tous deux se lient d’amitié. Tous deux se comportent comme deux frères. Zhou Yu va jusqu'à présenter ses hommages à la mère de Sun Ce, ce qui témoignait d’un grand niveau d’intimité entre eux, et aurait également offert à Sun Ce sa maison pour qu'il puisse y installer sa famille.

Durant cette époque, Sun Ce se fait un nom dans la région entre la rivière Huai et le Yangzi. Sun Ce fait également la connaissance de Lü Fan. Selon les Mémoires du fleuve Jiang, lors d'une partie de jeu de go, Lü Fan impressionne Sun Ce par ses talents et ce dernier le prend à son service. Cette partie de go est restée célèbre, car il s'agit de la plus ancienne partie enregistrée à ce jour, bien qu'il existe des doutes sur son authenticité.

Vers fin 191, (3e année de Chuping), Sun Jian emmène Sun Ce avec lui dans une campagne contre Liu Biao. Cependant Sun Jian est tué dans une embuscade tendue par Lü Gong et Huang Zu. Sun Ce est contraint de battre en retraite en abandonnant la dépouille de son père. Lorsqu'il récupère le corps de Sun Jian, Sun Ce le rapatrie à Qu’a pour les funérailles, puis Sun Ce part ensuite vivre à Jiangdu.


Service sous Yuan Shu

Tao Qian, le protecteur de la province de Xu (l'actuelle Jiangsu) craint Sun Ce et Jiangdu devient de fait un endroit trop dangereux. Sun Ce accompagne sa mère à Qu’a, puis se rend auprès de son oncle, Wu Jing, l'administrateur de Danyang, en compagnie de son frère Sun He et de Lü Fan. Il recrute quelques centaines d'hommes, puis, en 194 (première année de Xingping), offre ses services au seigneur de guerre Yuan Shu. Celui-ci admire son talent, et lui offre le commandement des troupes que dirigeait Sun Jian avant sa mort.

Le grand tuteur Ma Ridi recommande alors Sun Ce au rang de « colonel qui chérit la droiture » et Sun Ce se fait respecter par les principaux généraux de Yuan Shu, dont Qiao Rui et Zhang Xun. Yuan Shu lui-même aurait souvent soupiré : « Si seulement je pouvais avoir un fils comme le sieur Sun, je n’aurais aucun regret à l’heure de ma mort ».

Un jour un soldat de Sun Ce commet un crime et se cache dans une écurie du campement de Yuan Shu. Sun Ce envoie quelqu’un pour le faire exécuter et part présenter ses excuses en personne à Yuan Shu pour le comportement de ses soldats. Yuan Shu rétorque : « Les soldats adorent se mutiner, contentons-nous de les mépriser. Pourquoi donc s’excuser ? ». Suite à cette affaire, les soldats de Sun Ce le craignent encore davantage.

Malgré les nombreux éloges qu’il faisait de Sun Ce, Yuan Shu ne se décide pas à lui confier un poste à la hauteur de ses talents. Il préfère le garder sous sa coupe et accaparer le mérite de ses succès, ce qui exaspère Sun Ce et ses hommes. Yuan Shu considère un temps nommer Sun Ce comme grand administrateur de Jiujiang, puis change d’idée et lui préfère Chen Ji.

Plus tard, Yuan Shu désire attaquer la province de Xu et à cette fin quémande 30 000 hu (environ 600 000 litres) de riz à Lu Kuang, le grand administrateur de Lujiang. Celui-ci refuse, et Yuan Shu, furieux, lui envoie Sun Ce pour une visite de courtoisie et lui rappeler ses devoirs de vassal, mais Lu Kuang ne prend même pas la peine de le recevoir et se borne à dépêcher un gardien des annales pour le divertir. Sun Ce garde de ce traitement une profonde rancœur. Yuan Shu lui confie alors la tâche d’assiéger Lu Kuang et lui dit : « J’avais préféré Chen Ji à toi et je regrette aujourd’hui de ne pas avoir suivi mon intention originelle. Si tu soumets Lu Kuang, Lujiang sera à toi. ». Sun Ce est victorieux et prend effectivement le commandement de Lujiang, mais Yuan Shu offre le poste de grand administrateur à Zhang Xun. Sun Ce en est grandement dépité.

À l’époque, Sun Ben, le cousin de Sun Ce, était le commandant en chef de Danyang et y habitait avec son oncle Wu Jing. L'inspecteur de Yang, Liu Yao, marche sur Qu’a et force Sun Ben et Wu Jing à s’exiler vers Liyang. Liu Yao commence à être menaçant pour Yuan Shu qui ordonne à Sun Ben et à Wu Jing d’attaquer Zhang Ying, un des fidèles de Liu Yao, qui l'affrontent sans succès pendant un an.


Conquête du Jiangdong

En 195, Sun Ce parvient à convaincre Yuan Shu de le laisser assister Wu Jing dans la pacification de la région de Jiandong. Yuan Shu lui offre le titre de « colonel qui brise les lignes ennemies » ainsi qu'un millier d'hommes et quelques dizaines de cavaliers. Durant le temps qu’il fallut pour se rendre à Liyang, son armée avait grossi jusqu’à 6 000 hommes. Il profite de son expédition pour déménager sa mère de Liyang à Fuling, puis traverse le Yangzi et toutes les villes tombent sur son chemin. Les autochtones sont favorablement impressionnés par la grande discipline de son armée et la sévérité avec laquelle les pilleurs sont punis.

Selon les Chroniques du fleuve Yangzi, Sun Ce livre bataille contre Ze Rong, un partisan de Liu Yao et lui inflige une défaite si brutale que celui-ci n'ose plus sortir de derrière les remparts de Xiannan pour l'affronter à nouveau. Sun Ce apprend alors l'arrivée de Fan Neng et Yu Mi, deux officiers de Liu Yao, qui venaient pour piller le village de Niuzhu. Sun Ce les attaque et capture plus de dix mille hommes avant de repartir attaquer Ze Rong. Il est blessé à la cuisse par une flèche qui le fait tomber de cheval, et fait passer la rumeur qu'il a été tué pour inciter Ze Rong à faire sortir son armée. Ze Rong mord à l'hameçon et tombe dans une embuscade tendue par Sun Ce. Lorsque les soldats voient Sun Ce toujours vivant, ils prennent les jambes à leur cou. Ze Rong, apprenant que Sun Ce est toujours vivant, reste retranché derrière ses remparts et n'ose pas affronter l'armée de Sun Ce, si bien que Sun Ce finit par abandonner le siège. Sun Ce inflige ensuite à Liu Yao une série de défaites à Hailing, Hushu et Jiangcheng.

Au cours de sa campagne contre Liu Yao, Sun Ce fait la rencontre de Taishi Ci, un officier de Liu Yao, et l'affronte en duel. Lors du combat, Sun Ce parvient à prendre à Taishi Ci une de ses lances courtes tandis que Taishi Ci parvient à dérober le heaume de Sun Ce. Le duel fut interrompu par l'arrivée des troupes de Liu Yao, et les deux combattants partirent chacun de leur côté.

Finalement Liu Yao est défait et fuit. Les gouverneurs des villes préfèrent abandonner leurs villes et s'enfuir que de devoir affronter Sun Ce. Selon les Chroniques du fleuve Yangzi, Sun Ce parvient à maintenir la discipline dans son armée et ceux-ci ne se laissent pas aller à piller les villages abandonnés par leurs gouverneurs, ni même à voler des légumes ou des animaux. Les villageois, reconnaissant, amenaient d'eux-mêmes du vin et du bétail à l'armée de Sun Ce. Après avoir vaincu Liu Yao, Sun Ce se rend à Qu’a et récompense ses hommes. Il envoie son général Chen Bao pour aller à Fuling chercher sa mère et ses frères pour les ramener à Qu’a. En l'espace d'une dizaine de jours, son armée se renforce de vingt mille fantassins de mille cavaliers.

Le 6 février 196, Yuan Shu nomme Sun Ce « général qui détruit les criminels » en récompense de ses services. Cependant, vers le mois de septembre, Yuan Shu pense se faire proclamer empereur. Lorsqu'il apprend ses intentions, Sun Ce lui envoie une lettre pour tenter de l'en dissuader. Lorsqu'il se rend compte que Yuan Shu refuse d'écouter ses conseils, Sun Ce décide de couper toute relation avec lui.

Vers octobre 196, Sun Ce tourne son attention vers Yan Baihu, un petit seigneur de guerre qui avait assemblé une armée de plus de dix-mille partisans, postés dans de nombreuses garnisons à travers la région. Conseillé par son oncle Wu Jing, Sun Ce traverse la rivière Zhe avec son armée, capture les villes de Huiqi et Dongye, et vainc Yan Baihu. Il se proclame alors grand administrateur de Huiqi, et nomme son oncle Wu Jing grand administrateur de Danyang et son cousin Sun Ben grand administrateur de Yuzhang.

Renforcement des régions conquises

Vers février-mars 197, Yuan Shu se proclame empereur et une importante coalition se forme contre lui. Sun Ce rejoint cette coalition et selon sa biographie officielle, le seigneur de guerre Cao Cao le nomme « général qui punit les rebelles » et lui offre le titre de marquis de Wu. Selon les Chroniques du fleuve Yangzi et le Zizhi Tongjian, Sun Ce est en fait nommé colonel de la cavalerie et marquis de Wucheng.

En 198, Zhou Yu prévoit la chute imminente de Yuan Shu, et parvient à quitter son service pour aller rejoindre Sun Ce qui lui offre le titre de « général en chef qui établit la puissance ». Peu de temps après, Sun Ce et Zhou Yu épousent chacun une des filles de Qiao Gong, réputées toutes deux de grande beauté. Sun Ce épouse l'aînée, Da Qiao, et Zhou Yu fait de Xiao Qiao sa femme.

Cette même année, Sun Ce croise à nouveau Taishi Ci, qui s'était entre-temps proclamé grand administrateur de Danyang. Après un siège, Sun Ce parvient à le capturer. Il lui défait ses liens, lui prend la main en signe d'amitié et lui demande : « Te souviens-tu de notre rencontre à Shenting ? Si à ce moment-là tu m'avais capturé, qu'aurais-tu fait ? » Taishi Ci répond : « Qui peut le savoir ? » Sun Ce éclate de rire et lui dit : « À partir d'aujourd'hui, je partagerai tout avec toi. »

En 199, vers juillet-août, assiégé de toutes part et sans vivres, Yuan Shu meurt de maladie et ses partisans de dispersent pour trouver d'autres maîtres à servir. Son conseiller Yang Hong et son général en chef Zhang Xun partent avec leurs partisans rejoindre Sun Ce. En chemin, ils sont attaqués et capturés par Liu Xun, le grand administrateur de Lujiang, qui s'empare des leurs possessions. Lorsque Sun Ce apprend la nouvelle, il fait semblant de s'allier à Liu Xun. Tandis que l'armée de Liu Xun grossit des anciens partisans de Yuan Shu, des dizaines de milliers d'hommes de la région de Yuzhang fuient vers le Jiangdong. Sun Ce convainc Liu Xun de les capturer, et tandis que Liu Xun est absent, il attaque et capture Lujiang. La plupart des partisans de Liu Xun se soumettent à Sun Ce, à l'exception de Liu Xun lui-même et d'un petit groupe de quelques centaines de fidèles qui partent de placer sous les ordres de Cao Cao.

À cette époque, le pouvoir de Cao Cao est encore faible et celui-ci doit faire face à Yuan Shao au nord. Cao Cao craint que Sun Ce au sud ne lance une campagne contre lui et le prenne en tenaille. Il essaie d'arranger un mariage entre son neveu et Sun Kuang, le jeune frère de Sun Ce, et un autre mariage entre le neveu de Sun Ce et son propre fils, Cao Zhang. Il fait également annoncer son intention de faire nommer mandarins Sun Quan et Sun Yi, les frères de Sun Ce, et s'arrange pour faire recommander Sun Quan à la Cour en tant que « Talent accompli ».

En 200, Cao Cao est assiégé par Yuan Shao à Guandu. Les actions et intentions de Sun Ce durant cette période ne sont pas claires et plusieurs versions des faits existent. Selon sa biographie officielle, reprise par les Chroniques des neuf provinces, Sun Ce profite que Cao Cao soit aux prises avec Yuan Shao pour préparer une expédition pour attaquer Xu et s'emparer de l'empereur. Mais au mois de mai, avant d'avoir pu lancer son expédition, il subit une tentative d'assassinat de la part de partisans de Xu Gong, un ancien grand administrateur de Wujun que Sun Ce avait autrefois tué. Plusieurs versions de la tentative d'assassinat existent. Selon la version des faits de sa biographie officielle, alors qu'il était seul, à cheval, un voyageur s'approche de lui et l'attaque, le blessant gravement.


Mort de Sun Ce

Plusieurs versions et anecdotes entourant la mort de Sun Ce existent, certaines faisant intervenir la sorcellerie et le fantastique. Selon sa biographie officielle dans les Chroniques des Trois Royaumes, les blessures que subit Sun Ce au cours de l'attentat sont mortelles. Sur son lit de mort, il fait mander Zhang Zhao et ses autres généraux immédiatement disponibles et fait officiellement de Sun Quan son héritier : « La Chine est plongée dans le chaos. Protégés par les armées de Wu et de Yue, ainsi que par la barrière que forment les trois rivières, il nous est possible d'observer qui triomphera et qui sera vaincu [entre Cao Cao et Yuan Shu]. Messeigneurs, veuillez alors assister mon jeune frère. » Il fait ensuite mander Sun Quan et lui tend son sceau en lui disant : « Pour ce qui est de mobiliser le peuple du Jiangdong, juger du bon moment pour attaquer et réclamer la victoire en ce monde, jamais tu ne pourras être mon égal. Mais pour ce qui est de récompenser la vertu, exploiter les talentueux à bon escient et sortir le meilleur des hommes pour protéger le Jiangdong, c'est moi qui ne pourrai jamais être ton égal. » Au cours de la nuit, Sun Ce meurt de ses blessures.

Selon une autre version, comptée par l’Histoire du Wu[8], les blessures de Sun Ce sont graves mais pas mortelles. Les médecins lui conseillent au moins cent jours de repos complet. Un jour, Sun Ce passe par hasard devant un miroir et voit son visage, les traits maigris et usés, ainsi que la blessure mal cicatrisée laissée par la flèche qui l’avait frappé. Il dit à ses serviteurs : « Avec un tel visage, comment pourrais-je jamais réaliser de grandes choses et établir mon mérite ? » Contrarié, il se frappe le corps contre son accoudoir, rouvrant ses blessures. Il meurt au cours de la nuit qui suit, ayant perdu toute volonté de vivre.

Selon les Chroniques des investigations surnaturelles, Sun Ce fait exécuter un taoïste du nom de Yu Ji (ou Gan Ji). Après l'exécution, à chaque fois qu'il se retrouve assis seul, il lui semble voir des apparitions de Yu Ji. En passant devant un miroir, il Yu Ji à l'intérieur, puis l'instant d'après ne le voit plus. De colère, il fracasse le miroir, rouvrant ses blessures et mourant peu après.

Le Zhilin et le Zizhi Tongjian datent la mort de Sun Ce du 5 mai 200 (jour du bingwu), à l’âge de 25 ans.

Arme(s): Lance/ Dague/ Tonfas et Lance à une main/ Arc

Code (Dans le règlement): Azerty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guan Xing
Le Dragon Fier
Le Dragon Fier
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Sun Ce, Le Petit Prince Hégémon   Sam 26 Fév - 20:04

Fiche validée!
Bon RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestroisroyaumes.forumactif.fr
 
Sun Ce, Le Petit Prince Hégémon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Trois Royaumes :: Plongez dans l'histoire.... :: Fiches validés-
Sauter vers: